Évolution du cyclotourisme en France

Le paysage du cyclotourisme en France

La France est la deuxième destination du tourisme à vélo en Europe, derrière l’Allemagne. Avec 10 millions de séjours par an en France, le cyclotourisme s’inscrit dans le tourisme responsable et notamment de proximité.

Il s’agit d’un mode de déplacement décarboné qui permet la réalisation d’itinéraires à faible distance. 50% des cyclotouristes ont leur résidence principale à moins de 200 km.

En période estivale, pas moins de 21 millions de touristes utilisent le vélo et 20% d’entre eux sont des touristes venant de l’étranger. En 2017, Statista indique que les français pratiquant le vélo ont entre 45 ans et 75 ans. La moyenne d’âge en ville serait en revanche plus jeune.

Les retombées économiques du cyclotourisme

Les habitudes de consommation

Les motifs principaux d’usage du vélo pour ces touristes sont la balade, le loisir et le déplacement. Les cyclotouristes viennent en période estivale car cela leur permet de réaliser de plus longs séjours. La durée moyenne d’un séjour pour un cyclotouriste est de 8,9 jours contre 5,3 en moyenne pour l’ensemble des séjours touristiques des Français. Ces derniers se rendent majoritairement dans le Sud-Ouest. Nous recensons en effet  8 séjours sur 10 sur le littoral atlantique.

Une tendance à noter : le réchauffement climatique entraîne la fonte des neiges. Les acteurs du tourisme en haute montagne orientent leur stratégie vers des activités plein air telles que le vélo. Ainsi, la balade à vélo est considérée comme du tourisme vert, pour sa présence grandissante dans la destination montagne.

Location ou achat ?

12% des touristes loisirs louent leur vélo. Les urbains faisant leurs trajets quotidiens à vélo vont en effet le transporter vers la destination. Tandis que les cyclistes occasionnels vont louer des vélos. Nous remarquons que pour cette dernière catégorie, les locations de VAE augmentent considérablement. La hausse du cyclotourisme en montagne implique de facto une augmentation des locations de VTT.

Un panier moyen plus élevé

Nous constatons que le panier moyen des cyclotouristes est de 68 euros par jour soit 18 euros de plus que les autres touristes. Les retombées économiques du tourisme à vélo en France ont augmenté de 46% en 10 ans pour atteindre les 5,1 milliards d’euros par an.

L’impact du Covid sur le Cyclotourisme

Globalement, nous constatons qu’en dépit du covid et des divers confinements la pratique du vélo en France a progressé de 10% en 2020 (du 1er Janvier au 31 Décembre) par rapport à 2019. Pour cause, l’envie de retrouver sa liberté post confinement tout en respectant les distances physiques ainsi que les diverses grèves de transport. Nous avons connu alors un boom des séjours au sein de grands espaces et la pratiques d’activités plein air dont le vélo.

Graphique comparant la fréquentation des vélos moyenne journalière en France de 2019 et 2020.
Source : Vélo & territoires

Le graphique met en lumière l’augmentation significative de l’usage du vélo lors des grèves et surtout entre les deux confinements. 

Graphique comparant la fréquentation des vélos moyenne journalière en France de 2019, 2020 et 2021
Source : Vélo & territoires

Sur ce deuxième graphique fut ajouté l’usage du vélo en 2021. Nous observons deux choses :

  •  Au premier confinement, la pratique du vélo a chuté drastiquement, expliquant l’engouement soudain pour le vélo l’été, avant le deuxième confinement, attendu par la population.
  • De plus, nous notons que la pratique du vélo s’est intensifié en 2021 y compris pendant le confinement, preuve que le cyclotourisme est devenu quotidien.

La technologie dans le cyclotourisme

Avec le Covid, les expériences digitales touristiques et en autonomie ont explosé. Alliant respect de règles sanitaires et déplacement durable, le cyclotourisme s’est révélé être une forme de voyage prometteuse pour les acteurs.

L’exemple de La Bulle verte

La Bulle verte est un groupe d’éco-stations de services conçue autour des mobilités douces et proposant des itinéraires – découverte avec points d’intérêts. Son objectif est d’offrir une expérience touristique plein air alliant mobilité douce et digital.

A l’aide d’une application mobile, la bulle verte invite à explorer des points d’intérêt de la destination au travers de contenus textes, audio ou vidéo pour une immersion totale.En faveur d’un tourisme local et immersif, les itinéraires incluent la rencontre d’acteurs locaux pour partager leur savoir-faire. Les déplacements peuvent s’effectuer à pied, à vélo électrique ou en trottinette tout-terrain.

En effet, chaque éco-station associe service de recharge universel et accéléré pour véhicules électriques et supports de mobilités douces. Cette expérience s’adresse aux passionnées de culture et patrimoine, amateurs de gastronomie et d’activités plein air.

Explorama et cyclotourisme, c’est possible ?

Comme nous l’avons vu, le cyclotourisme connaît un certain succès en France et ce dernier se développe particulièrement en milieu urbain et montagneux. L’essor des nouvelles technologies et du mobile first permettent à ce mode de visite de proposer des expériences plus ludiques et personnalisées. Convaincus que les nouvelles technologies peuvent contribuer à la sensibilisation du patrimoine naturel et culturel local, Explorama a pour dessein de s’associer aux acteurs du cyclotourisme.

Si vous avez donc un projet de valorisation de votre territoire via du cyclotourisme et du digital, n’hésitez pas à nous contacter.

Article rédigé le 28/05/2021 par Fanny DARIO, Assistante marketing et communication 

Image interview avec Nastasia Kaynar de la Cité de Carcassonne

Pourquoi un parcours ludique de visite Explorama à La Cité de Carcassonne?

Dans cette interview, La responsable de l’action éducative de la Cité de Carcassonne vous fait son retour d’experience sur l’usage d’Explorama pour concevoir des parcours ludiques de visite.

Après avoir présenté les objectifs du site historique, elle nous expliquera pourquoi être passé à la numérisation des visites et pourquoi avoir choisi Explorama spécifiquement.

Elle donnera pour exemple les parcours de visite de la Fête de la Nature et des Journées Européennes du Patrimoine.

Enfin, elle donnera des astuces sur la conception et promotion des parcours auprès des visiteurs.

Lire l'article »