Confinés ? : Faites un jeu sur la nature pour la redécouvrir

La nature n’est pas confinée, elle.

Les mesures mises en place par le gouvernement français depuis le lundi 16 mars nous invitent à rester chez nous pour ralentir la propagation du Covid-19 qui se répand à travers le monde. Rester enfermé chez soi n’est pas toujours facile, on peut très vite s’ennuyer et tourner en rond !

C’est pourquoi l’observatoire des oiseaux de jardin, projet participatif mené par le Muséum National d’Histoire Naturelle et la LPO (la Ligue de Protection des Oiseaux) a créé jeu sur la nature auquel on peut tous participer : « Confinés, mais aux aguets ».

Le concept est simple, chaque jour lors du confinement, essayez de prendre 10 minutes pour observer les oiseaux dans votre jardin, dans votre rue, sur votre balcon. Le but du jeu est de d’abord de reconnaître tous les oiseaux posés. Ensuite, enregistrez toutes les espèces aperçues sur le site web de l’observatoire ! Enfin, ils feront un bilan général du dispositif à la fin du confinement.

Participez: https://www.oiseauxdesjardins.fr/index.php?m_id=1127&item=18

Jeu sur la nature : Comment reconnaître les oiseaux ?

Besoin d’aide pour reconnaitre les oiseaux ? Pas de panique ! Vous pouvez utiliser la superbe série d’articles faite par l’Ornithologue Maxime ZUCCA pour l’ ARB Iles-de-France pour faire un petit jeu sur la nature. Avec un article par jour de confinement, cette série vous permettra de découvrir comment identifier une espèce d’oiseau par jour !

Découvrez le premier article: https://www.arb-idf.fr/article/biodiversite-confines-jour-1-le-pigeon-ramier

En effet, cette période de crise peut être l’occasion pour tous de se reconnecter avec la nature, la redécouvrir. Celle-ci est souvent associée au lointain, aux voyages, à des lieux exotiques comme la jungle, la savane, l’océan… Mais la biodiversité est présente partout !

Du jardin, au carré de pelouse en passant par le simple pot de fleur ! La nature est observable dans notre quotidien. En observant, on se rend compte que la vie est partout. De la fourmilière qui s’active, à la mésange qui vient chercher des graines, ou au cloporte qui gratouille dans une vieille souche, la vie est partout et ne demande qu’à être appréciée !

Par conséquent, profitons du confinement pour redécouvrir la vie de nos jardins !

Curieux sur ce sujet ? Nous vous invitons à regarder l’intervention de Emma MARRIS lors d’un TEDTalks, ayant pour sujet la définition du terme  » Nature ».